Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Articles tagués “songes

Passerelles fragiles entre le rêve et le réel – ( RC )

ts4

 

 

 

 

 

 

Du pont jeté sur les ombres,
Un fleuve  s’écoule,
Pour rejoindre, bien plus loin,
L’embouchure des horizons verts.

Les pensées liquides,
Se dissolvent, et se renvoient
A tour de rôle,
Le reflet de ton existence.

Je crois  savoir,
Où mes songes te portent,
Mais n’arrive plus à définir  ton image.
Elle  est,           avec celle  des nuages,

Entraînée par le courant,
Et je l’imagine, bientôt,
Voguant en pleine mer,
Sous le frémissement  des vagues.

C’est une passerelle fragile,
Le tissu léger de ton absence,
Qui flotte entre deux  eaux,
Entre le rêve et le réel…

 

 

RC –  sept  2014

Publicités

La neige a quitté l’hiver … – ( RC )

dessin perso: nu - Bordeaux  2012

dessin perso:            nu –                 Bordeaux 2012

Il faut laisser les rêves et les cauchemars s’en aller tout seuls,

Ou bien plonger au dedans

Le temps d’un oubli,

D’un désir d’oubli,

Ou d’un désir tout court,

Je vais recouvrir tes orteils,

La couverture a glissé,

Les petits monstres sont partis,

Ils ont eu peur de l ‘aube.

Je vais me lever préparer le café.

Puis je reviendrai arranger les coussins,

Finalement, je me glisse au chaud,

Au creux de tes mouvements lents,

Personne n’a coupé tes mains,

>                Tu t’aimes….

Et je caresse avec toi tes songes,

Ils ont une douceur de mousse

Blanche,

…. La neige a quitté l’hiver,

Pour t’habiller de tiède.

RC   –  décembre  2013

en réponse à un  texte  de Geneviève L’Heureux


Poursuite de rêves – ( RC )

photographe  non identifié

photographe non identifié

Les rêves s’extraient du sommeil,

Et quand peu à peu tu te réveilles,

Tu cherches leur clef dans le noir,

Comme celle cachée, de l’armoire,

Mais le jour et ses rites,

Marche au cours des heures,

Et affadit leur lueur,

Autant qu’il les délite.

Et pour ne pas les trahir,

Suivre ces étoiles sans nombre,

Il te faudra le sombre,

Pour les faire revenir.

Et si ceux-ci t’envahissent,

Se multiplient et abondent,

Puis se reflètent dans l’onde,

Un seul choc les plisse.

Que cherches tu avec  eux?

Ces songes qui s’effilochent,

Et auxquels tu t’accroches ?

Te rendront-ils heureux ?

Hors de la nuit livide,

Tu n’as plus peur du noir,

Il a cessé de pleuvoir,

Le sol n’en est qu’humide.

Rien ne sert de les pousuivre,

Que vas-tu faire avec ?

Tu vois, le sol est déjà sec,

Pour vivre, tu t’en délivres ;

Oublie tous ces fantômes,

Le jour apporte sa lumière,

Et les chasse de la terre,

D’un grand coup de gomme.

De ces masques qui grimacent,

Se déforment et crient,

Laisse les à la nuit,

Au détour de l’angoisse.

Tu as la tête à l’envers,

Le jour est bien revenu ici,

Malgré les nuages, aussi

Retourne avec nous sur la terre.

RC   novembre  2013


Astrid Waliszek – or

 

entre la nuit et l’aube

l’or des songes attend

en ce jardin d’ombres

 

 

25 mars 2012