Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

aquarelle

Une gerbe de fleurs à cueillir – ( RC )

aquarelle perso -  Bordeaux  2012

        aquarelle perso              –            Bordeaux 2012

 

 

 

Les songes basculent dans la nuit en devenir,

Nos yeux anéantis,                 délivrés du jour,

Sous la caresse des soupirs,

Ne contiennent plus        les parcours,

Aux creux des draps repoussés

Il n’y a même plus d’espace       entre nous,

Juste le temps des voeux exaucés

Et des rêves les plus fous.

 

 

Au coeur en liesse,           sa danse,

Tu prends toute la place,

Et rythmes                   ta cadence,

Occupant tout l’espace,

Prêté à la beauté,

Dont tu es le royaume,

Même invisible,        dans l’obscurité,

Et de mes blessures,        le beaume.

 

 

Je n’ai pas besoin d’ouvrir les yeux,

Ni d’échanger un regard ;

Nous sommes              bien, tous deux,

Avides,               en nos gestes hagards. >

S’il y a des fleurs à cueillir,

Je t’en offre                 une gerbe, …

Vois le printemps jaillir,

Accordé       à ton corps superbe.

 

 

 

RC –  février   2014

 

une  réponse  « décalée », au texte  d’Arthemisia ,  de 2007… »Rêve et réalité »


L’encre versée sur les amours – ( RC )

L’encre versée sur les amours, – on sait à quel point on s’attache….
Peu disent ,            des amants,         que cela fait tache…
Et puis de cette encre,          de ces plaisirs, et cris
On peut en retrouver la trace,              les écrits..

On dit bien que si les paroles s’envolent,  les écrits restent
Ils sont alors moins volatils           et impriment nos gestes
Aussi… à faire venir cette encre              par litres
Et à réécrire l’histoire, c’est              par chapitres

Qu’on la parcourt                                en toute saison
Et qu’on emménage                          en tous horizons
Au creux de son épaule,       à l’image de ton visage
Aux sensations de ses mains, c’est déjà un voyage

Qu’un printemps fait éclore par dessus les frontières
Aussi bien aujourd’hui , qu’on écrira l’hier
Du visible, en sensible, encres sympathiques
Je dessine, -mots et images- un portrait magnifique..

RC-
5 avril 2012

– petit commentaire perso:  — »  au creux  de ton épaule, pour ligne  d’horizon » ,  est extrait du texte  d’une  superbe chanson interprétée par Catherine leForestier   » au pays de ton corps »

Ce à quoi répondit Manouchka…

 Manouchka 
5 avril 2012 at 17 h 01 min

Une Larme versée,
Coule sur ton cou d’Ocre,
Comme une Huile parfumée,
Sur nos Vies médiocres…

Par delà la Lumière,…

…  suite visible  dans les  commentaires  à « Messager de l’art »

Accompagnement pictural:  Andrew Wyeth,  peintre américain au style réaliste très particulier,

qui est un des grands maîtres  de l’aquarelle,                             dont je montre  deux  exemplaires, extraits du

livre  « la Suite Helga »  (  toute une  série  étant consacrée à sa compagne, Helga ), au physique un peu « rude »

mais par rapport à laquelle, le peintre  arrive  vraiment  à nous transmettre une sensualité impressionnante..

d’autres  accompagnements  dans mes posts  précédents  montrant d’autres  oeuvres  de la suite Helga …., par exemple  trois  posts  avec des textes  de  l’écrivaine  Else Lasker-Schüler..., ou bienici 


Combats épiques – (RC )

Au pied des tours du fort,

  • ces ciels bas du nord –

    Ce château des destins croisés

A l ‘herbe douce, et arrosée,

Miniatures précises, et aquarelles…

Où l’on plante des échelles,

Collines et arbres deployés,

Sur un fond carroyé,

Et si on tourne les pages,

Du livre aux images,

En passant du livre de prières,

Aux scènes guerrières,

Où la forteresse prise au piège,

Soutient vaillamment le siège .

On a descendu les herses,

Evalué la partie adverse,

Rassemblé les vaillants,

Pour contrer les assaillants.

Alors, l’herbe s’arrose,

D’un coup à forte dose…

Le sang des soldats cascade,

En rouges rasades,

Jaillissant des armures,

Jusqu’à peindre les murs,

Si les assaillants culbutent,

Et s’entraînent dans leur chute,

D’estoc et de taille,

En bruits de bataille,

Lances et piques,

. Et écritures gothiques.

S’écrivent aussi en combats épiques,

Discours et politique,

Ce qu’on voit sur les manuscrits,

Minutieusement décrits

Mariages et mésalliances,

Au pays de France.

Histoires de pouvoir,

– Agrandir un peu son territoire

Jouant aux échecs,

Rois, puissants et évêques,

Partageant le convoitise,

Sous de belles devises.

Accords , et traîtrises,

Bâtisseurs de châteaux et d’églises,

Edits et parchemins,

Sceaux de cire rouge carmin,

Evangéliaires et livres pieux

Les manuscrits précieux,

S’offrent aux regards,

De qui parcourt l’histoire,

En remontant les pages….

> Autant de témoignages,

Du passé,

Et des années amassées.

RC  11 septembre  2013


Marie-Ange Sébasti – La clameur de l’attente

aquarelle:    John Singer Sargent –          Metropolitan Mus of Art – NYC

La clameur de l’attente
enflait dans les ruelles

On entendit alors le pas précipité
d’une porteuse d’eau

puis le choc de la cruche
sur la pierre du seuil

Quand on rassemblera tous les morceaux
j’étancherai ma soif

*

autres poèmes  de la revue texture, visibles   ici: http://revue-texture.fr/spip.php?article53

 


Craig Mullins – peintre

Cet artiste  semble  combiner,  (  à moins  que ce ne soient  deux  personnes  différentes  et homonymes ),  des pratiques  différentes:

 

l’une  classique  orientée  sur la  représentation de nus, voir  cette page de site où on trouve  beaucoup de reproductions

 

 

Craig Mullins peinture

*

l’autre  plutôt sur l’illustration et la science fiction…, mais aussi l’historique

 

 

 

Tous les  domaines  sont  en tout cas  abordés  avec une  remarquable  « technicité »

 

shadowbaron Craig M


Claes Oldenburg ( artiste pop)

prise de courant suspendue ( en bois)

Claes Oldenburg ( artiste pop)prise de courant suspendue ( en bois) Claes Oldenburg ( artiste pop)…. sculpture – plug (prise de courant) Avec les sculptures reprenant les objets de cpnsommation quotidens courants, Claes Oldenburg les « magnifie », par leur gigantisme, ou les critique comme objets de consommation, notamment en changeant leur « tenue » ( rendre des objets rigides mous). Changer leur position dans l’espace la batterie molle la batterie molle ( voir le rapport de son avec la peau tendue de l’instrument) ————– Il les insère aussi dans un contexte différent ( ironique la plupart du temps)… pince à linge face à une banque, , vélo géant enterré, dans un square… lavabo mou le lavabo mou la pince à linge sculpture pince à linge sc pince à linge cela change du mythe de la « statue de la Liberté » mouche de badmington mouche de badmington le trognon de pomme le trognon de pomme aquarelle: le porte monnaie C’ets aussi un formaidable dessinateur, – dans ses projets de scultures farfelues; ici aquarelle: le porte monnaie projet de sculpture ; vis molle projet de sculpture ; vis molle les slips bleu et rose les slips bleu et rose ( sorte de papier mâché peint) le saxophone mou le saxophone mou le tampon géant le tampon géant Cet artiste américain est donc signicarif d’une distance qu’il crée par rapport aux objets du quotidien


R et l’art africain – 06 – aquarelles

l’Afrique

et les aquarelles,

avec ces « reproductions » de masques….

en fait, pour moi l’art Africain traditionnel, est un art accompli,
et le vocabulaire des formes, très inventif,
à travers un thème comme le visage, ici , permet et soutient une attitude créative, qui rentre un peu dans un état parallèle

( à savoir comment rendre la concentration, la densité, et la spiritualité qui peuvent se dégager des masques et statues ),

d’innombrables chef-d’oeuvres dont j’ai déja fait l’écho dans mon port-folio sur le musée du Quai Branly.

les deux derniers sont des masques de l’ethnie Dan ( côte d’Ivoire)

(Toutes  aquarelles  créations  personnelles  )

R et l’art africain – 05 –

 

Aquarelle –  statue Bambara  ?
-des productions
dejà anciennes
mais dont certaines
n’étaient
pas encore
scannées…
Aquarelle:  personnage  ( Dogon)  assis   avec un serpent  sur la tête.
dessin aquarelle  d’après une  statue  sans doute  de Côte  d’Ivoire

et bien voila qui complète le « tableau »


R et l’art africain – 04 – le cavalier , et la figure assiseDogon

le petit cavalier, et la figure assise Dogon

(  à noter  que j’ai fait quatre versions  de ce cavalier,  vu sous des angles  différents)

aquarelles   création perso  2004 et 2009


R et l’art africain – 03 – la terre cuite du Ghana

la tête en terre-cuite du Ghana


Aquarelle  : Création perso du 16 mai 2010

aquarelle de taille assez grande ( supérieure à un format A3)…

c’est un travail  » dans l’humide », c’est à dire en superposant des couches de couleur avant que celles du dessous ne soient sèches…. ce que je fais rarement, et qui ici m’a pris pas mal de temps…