Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Archives de décembre, 2018

L’énigme résiste à l’analyse – ( RC )

Image associée

Si on improvise,
– comme un chant dans la nuit ;
sans suivre une recette -,
se risquant            sur un fil,
avec le vide           en-dessous,

Chaque parcelle ,
semble créée d’un nouveau langage ,
issu d’un chaudron,
où les ingrédients
partagent leur saveur .

Toi, tu le vois un peu
          à la façon d’ un chimiste
assemblant les phrases,
comme il le ferait
en mélangeant les produits.

Quelle intuition faut-il au poète
pour que des images naissent ,
d’une rencontre fortuite
et         engagent le rêve
en quelques lignes brèves ?

C’est                  d’un intervalle,
entre le sens et l’inconscience,
où l’étincelle créative
s’élève d’un écrit incertain,
         et jette ses feux .

Comment les atomes de carbone,
façonnent-ils un diamant ?
Comment la musique de l’âme
s’échappe-t-elle        de quelques mots
imprimés sur une page ?

C’est une sorte d’énigme :
Elle résiste à l’analyse
et conserve son secret
au plus profond de l’esprit :

qui voulait donc changer le plomb en or… ?


RC – janv 2017

Publicités

C’est l’aube, et je ne le sais pas – ( RC )

Résultat de recherche d'images pour "edvard munch death"

peinture : Edward Munch –  mort de la mère, et l’enfant    1898

 

Il y a comme les ailes lourdes du sommeil.
Elles s’abattent sur moi, même les yeux ouverts ,
L’océan gronde ses vagues naissantes.
L’obscurité palpite à mes pieds :
ce sont les doigts de la mort ,
battant comme le ressac.


C’est l’aube et je ne le sais pas .

Mon ombre se confond avec mon corps :

il y a de la nuit dans mon regard ,

qui contemple le soleil,

comme une ombre noire  .


RC – mars 2018

 

(  d’après un texte  de Al Pizarnik : « comme les doigts »  )