Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Articles tagués “or

Comme un orgue, et la lumière d’or – ( RC )

 

Comme un orgue,
où la lumière d’or,
jaillit d’entre les fûts,
        accord souverain,
toccata des sommets,
filtrée des feuillées…
brume aérienne
d’une forêt magique,
haute futaie
sur son tapis de mousse,
prélude et fugue,
j’aurais embrassé ses troncs
pour te retrouver
et parcourir ses sentiers .

 

RC – août 2017

Publicités

L’énigme résiste à l’analyse – ( RC )

Image associée

Si on improvise,
– comme un chant dans la nuit ;
sans suivre une recette -,
se risquant            sur un fil,
avec le vide           en-dessous,

Chaque parcelle ,
semble créée d’un nouveau langage ,
issu d’un chaudron,
où les ingrédients
partagent leur saveur .

Toi, tu le vois un peu
          à la façon d’ un chimiste
assemblant les phrases,
comme il le ferait
en mélangeant les produits.

Quelle intuition faut-il au poète
pour que des images naissent ,
d’une rencontre fortuite
et         engagent le rêve
en quelques lignes brèves ?

C’est                  d’un intervalle,
entre le sens et l’inconscience,
où l’étincelle créative
s’élève d’un écrit incertain,
         et jette ses feux .

Comment les atomes de carbone,
façonnent-ils un diamant ?
Comment la musique de l’âme
s’échappe-t-elle        de quelques mots
imprimés sur une page ?

C’est une sorte d’énigme :
Elle résiste à l’analyse
et conserve son secret
au plus profond de l’esprit :

qui voulait donc changer le plomb en or… ?


RC – janv 2017


Astrid Waliszek – or

 

entre la nuit et l’aube

l’or des songes attend

en ce jardin d’ombres

 

 

25 mars 2012

 


Les chercheurs d’or (RC)

 

photo extraite du site eco-volontaire.com

C’est une vision de l’enfer
Qui prend pour décor une mer
Qui sentirait forge et vapeurs d’essences
Feux, supplices  et tourments des sens

Ainsi se précipitant sur le “matériel “du bonheur
C’est une marée humaine,      – cette ruée sur l’or
Précipitant dans le gouffre toutes ces mains avides
Pour quelques paillettes, mais de soif, pas de liquide

Et quand l’océan n’aura de souvenirs que            vidé
De  sa vie… il faudra sur sa surface sèche, nous guider
Aux poissons, plaques de sel, le musée des ossements
L’amer des ors et cristaux brillants, comme firmament

C’est  ce qu’il nous restera à voir
De la lumière, passée au noir
Des reliques comme pourboire
Et d’eaux polluées — plus rien à boire

RC   – 17 mars 2012

( cette  ruée  vers l’or, bien connue pour un des moments clefs  de la conquète  de l’amérique, est encore  d’actualité, notamment  dans les pays pauvres, par exemple de l’Afrique  sub-Sahélienne, où des dégâts écologiques, suite aux exploitations minières, par exemple l’utilisation du mercure sont d’autant plus marqués, par la pénurie en eau…  voir  sur le même  sujet, le film “Altiplano”, qui se situe au Pérou, et le bel article  de ballinicreation )