Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Archives de mars, 2013

Max Jacob – Madame X

photo Jean-Lou Sieff

Tant bayadères sont tes hanches
Et tes manches,
____ Tant peu sages
Tes crabotages de corsage,
____ Sur le nu
Ton dentellier tant fendu,
Que si ton chapeau fleuri
____ Ne dit oui
Au moins rien jusqu’au chignon
____ N’a dit non.
.

Max Jacob, extrait de Le laboratoire central  (Troisième partie)
in Max Jacob, Oeuvres, Quarto Gallimard, 2012.

 

Publicités

Esther – La nuit

La nuit  

( une des dernières parutions  sur le blog  des égarés)

La nuit ma compagne
Son jeu d’étoiles
Desseins noctambules
Caressent la lune
Esther ©
photo: © Arthur Siegel

Olivier – Rainy day woman

 

peinture  A  Renoir

peinture A Renoir

 

 
A ta peau, cheviller les rêves pour sécher ce vent dans nos tourmentes
Sur les plages du carnet s’évadent les spirales
Sables mouvants les mots écrits à l’encre pâle.
En défaillance de l’instant; démaquiller l’horizon.

Il faudra sans doute oublier le tout, jouer de l’inadvertance
Jeter aux hasards les sillons de murmures marins.
Cueillir sous mes doigts tes arômes, tes embruns
Sous le frisson de la plume, découvrir le soupir du mot qui danse.

 

 

du blog  le coeur funambule

 


Boire à l’horizontale, à l’angle du jour ( RC )

sculpture  Maurire Ferrary: Leda  et le cygne

sculpture Maurire Ferrary:           Leda et le cygne

 

 

Boire à l’horizontale,

A l’angle du jour,

Comment défaire

Les plis des étoffes

 

Lorsque le matin

Heurte à la fenêtre

Chaque minute commencée

Et ce qu’il faut qu’on danse

 

Et qu’on dense,

Un concentré de vie

Promis aux soupirs

A prendre pour modèle

 

Le centre du monde,

Celui où on entre,

Et qui nous enchante

Les moments at-tendus

 

Ceux-ci s’accélèrent;

Se conjuguent et désaltèrent

Par tous les temps,

Juste ce qu’il faut de sang

 

Le calice jusqu’à la vie

Si on n’y boit goutte

A tracer la route

Au sein même des cris ….

 

C’est un coeur qui gronde,

Qu’on partage à deux,

Rouge et bleu est le feu,

Qu’enfin il s’inonde

 

Nouvelle naissance

Retour, au vin du silence,

Nous sommes loin en partance,

….En oubli d’impatiences,

 

 

RC  –    6 mars 2013

 

inspiré par  » le bleu – je bois  »        de  Nath ….sur ses  « tentatives  de lumière »