Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Articles tagués “soupirs

Une gerbe de fleurs à cueillir – ( RC )

aquarelle perso -  Bordeaux  2012

        aquarelle perso              –            Bordeaux 2012

 

 

 

Les songes basculent dans la nuit en devenir,

Nos yeux anéantis,                 délivrés du jour,

Sous la caresse des soupirs,

Ne contiennent plus        les parcours,

Aux creux des draps repoussés

Il n’y a même plus d’espace       entre nous,

Juste le temps des voeux exaucés

Et des rêves les plus fous.

 

 

Au coeur en liesse,           sa danse,

Tu prends toute la place,

Et rythmes                   ta cadence,

Occupant tout l’espace,

Prêté à la beauté,

Dont tu es le royaume,

Même invisible,        dans l’obscurité,

Et de mes blessures,        le beaume.

 

 

Je n’ai pas besoin d’ouvrir les yeux,

Ni d’échanger un regard ;

Nous sommes              bien, tous deux,

Avides,               en nos gestes hagards. >

S’il y a des fleurs à cueillir,

Je t’en offre                 une gerbe, …

Vois le printemps jaillir,

Accordé       à ton corps superbe.

 

 

 

RC –  février   2014

 

une  réponse  « décalée », au texte  d’Arthemisia ,  de 2007… »Rêve et réalité »

Publicités

Reconquérir le silence ( RC )

illustration: Giger
illustration: Giger

S’il n’est pas  sûr que le temps s’éternise,
Et se maintienne en ciels de carte postale
Bien sûr d’un parfum indécis dans l’air,

On n’attend pas d’orage, ni de tempête,
Et pourtant elle vient un jour,
Emportant tout sur son passage,

Ainsi le souvenir des soupirs,
Le fracas de la guerre,
Les pas de géant couchant ,

Indifférent, les arbres et les blés,
Crimes et souillures
Dans le pays dévasté.

Plus de futur insouciant,
Plus de paradis immobiles,
Et pourtant,        des ondées

ayant lavé le sol à grande eau
Et arraché, des blocs de racines
De géants centenaires

Reviennent ,  sporadiques,
Etonnés de se savoir encore là,

Les chants des oiseaux,
Qui reconquièrent patiemment  le silence.

RC    – 21 janvier 2013


Boire à l’horizontale, à l’angle du jour ( RC )

sculpture  Maurire Ferrary: Leda  et le cygne

sculpture Maurire Ferrary:           Leda et le cygne

 

 

Boire à l’horizontale,

A l’angle du jour,

Comment défaire

Les plis des étoffes

 

Lorsque le matin

Heurte à la fenêtre

Chaque minute commencée

Et ce qu’il faut qu’on danse

 

Et qu’on dense,

Un concentré de vie

Promis aux soupirs

A prendre pour modèle

 

Le centre du monde,

Celui où on entre,

Et qui nous enchante

Les moments at-tendus

 

Ceux-ci s’accélèrent;

Se conjuguent et désaltèrent

Par tous les temps,

Juste ce qu’il faut de sang

 

Le calice jusqu’à la vie

Si on n’y boit goutte

A tracer la route

Au sein même des cris ….

 

C’est un coeur qui gronde,

Qu’on partage à deux,

Rouge et bleu est le feu,

Qu’enfin il s’inonde

 

Nouvelle naissance

Retour, au vin du silence,

Nous sommes loin en partance,

….En oubli d’impatiences,

 

 

RC  –    6 mars 2013

 

inspiré par  » le bleu – je bois  »        de  Nath ….sur ses  « tentatives  de lumière »