Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Articles tagués “missel

Le ballet des convenus – ( RC )

collage - Elsa von Freytag-Loringhoven - Portrait "dada" de Berenice Abbott

collage – Elsa von Freytag-Loringhoven – Portrait « dada » de Berenice Abbott

 

Nos soleils meurent dans la brume,
Comme plongés dans la mine ;
La servilité se répand et enfume
La conscience se fige et s’abîme,
Agenouillée  sur l’autel de l’ officiel:
L’expression , sur tout  sujet  ,reste muette,
et se contente d’ouvrir son missel
( – « Restez en rang, je ne  veux voir  qu’une  tête  !  » – )

On se demande s’il existe encore une pensée
Avec le convenu, les convenances
progressant  – si on peut dire ! – au pas cadencé,
Si le conforme est l’évidence…
A aller tous dans la même  direction,
Saluons la putain respectueuse…
L’inverse est un délit  d’opinion…
Alors,  Vive les pensées  creuses  !

Secouons l’encensoir
des paroles vertueuses…
L’anti-conformisme mène à l’abattoir.
La société  y conduit ses brebis  galeuses  .
Pour celles  qui ont eu le malheur
de s’écarter  de la raison,
et du règlement intérieur,
On leur indique la prison ;
L’échantillon des peines
mis à leur  disposition,
L’épaisseur  des chaînes,
la mise en condition  :
Les joies des goulags ou bien celles de l’exil…
En commençant à faire un tri
Avec les hautes murs  de l’asile,
Et un verdict de psychiatrie…

Qui parle  de révolution ?
( séparer le bon grain de l’ivraie:
Il n’y a que ça  de vrai ):
C’est toujours la solution,
Pour corriger nos erreurs,
A coups de trique   :
Nos chers dictateurs,
Préparent  notre auto-critique…

RC – avril 2015

Publicités

Au commencement est le geste, à la fin, la douleur ( RC )

Sculpture  Michel-Ange - Pièta  1498

Sculpture Michel-Ange – Pièta 1498

Il y a toujours un commencement, mais nous n’en avons plus mémoire,

Ou c’est celle, animale, de l’embryon que nous fûmes…

Aussi on nous dit la Genèse, le premier jour, la lumière, ( les contes fleuris de la création du monde ),

 ornent les missels, ou occupent les cadres dorés des musées.

 

…Le geste se prolonge à travers tous les corps      ( Bernard  Noël ),

,       et c’est de l’espèce commune,       oui,          de cerner, attentif à notre fonds commun.

 

Le sang circule donc dans les veines, et l’existence tutoie différences et préjugés,

C’est l’intérieur qui parle, ( le flux sanguin, se trouvant de la même couleur chez tout le monde)

Le geste est originel… Pêchant dans l’inconscient collectif.

Il se traduit en images,  parfois elles nous envahissent, car construites à notre semblance…

La Vierge est à ma portée, portant dans ses bras son fils mort, et affaissé.

Son immobilité et sa blancheur ,           sa dureté de marbre, quelle que soit l’habileté de l’artiste,                    lui ôtent sa chaleur.

Juchée sur son piédestal, et faussement accessible, le monde ne recommence pas avec elle,

au contraire, elle se substitue en mythe, aux mères des pays de famine, où toute mère, hurle à la vie enfuie, et qui s’est, au sens propre, arrachée d’elle.

S’il y a une genèse, il y a aussi celle de la douleur…. Il est des Pièta vivantes, ne prêchant pour aucune religion.

RC – 14 octobre  2013

Pogordski

Parodie de Pièta: ( une  de la série photographique  de G PODGORSKY )