Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Articles tagués “main

C’est un drôle de truc – ( RC )

 

 

5-Sure-Ways-for-a-Freelance-Writer-to-Stand-Out.jpg

 

Je suis là,          et je n’y suis pas.
Il y a de la vie, passant par ma main,
mais elle est ailleurs aussi .
Il y a ce que je dis
et ce que je ne dis pas.
Les traces de mes pas,
et ceux de bêtes imaginaires,
qui se croisent
et se superposent.
C’est un drôle de truc ( l’écriture ),
disait Duras,
( autant dans les romans-photo ,
que dans les lettres
que je ne t’ai pas encore écrites )


RC – mars 2018

Publicités

L’autre côté de l’ombre – ( RC )

Image associée

 

Il y a le  feu  .
Peu à peu ,    il s’essouffle,
Et le creux de l’âtre  palpite,
D’ oranges  aux  bruns et rouges .

J’ai écrit  sur la lumière,
Et là, je vais le faire ,
Sur les ombres …
–   Petit à petit,
Elles vont  s’allonger  au plafond,
Les meubles s’y confondre  .

Les couleurs  s’épuisent  .
>  C’est une  chambre noire,
Comme celle  au fond
D’un appareil photo,

Et mes pupilles  dilatées,
Perçoivent le peu,
Les lueurs fugitives,
Parcourant l’âge de la nuit,
Ou,   une nuit sans  âge ;
Où tout s’immobilise  .

Tout,          sauf la pensée,
Restée  éveillée…
Quelque temps encore  …
L’occasion d’apercevoir,

Lové dans le creux  du lit ,
Le corps          de l’aimée,
Emergeant à peine du gris .
Un petit pinceau,
Dessine ,         en lisière de lumière ,
La colline        de son épaule ,

Découverte à la tiédeur,
Parallèle au souffle     de ses rêves .
Je lui tiens sa main ,
Et celle-ci me conduit sans peine,

De l’autre côté.

RC-  nov  2014


Des regards portés bien plus loin que la distance nous séparant encore – ( RC )

 

 

 

photo:  Dina Bova

photo:           Dina Bova

 

 

 

Attablés sur la terrasse
Le café développe ses volutes
entre nous.
Elle  développe ses phrases
sans ponctuation.
Hésite dans le récit de sa vie
Mélange les épisodes,
Superpose   images et émotions,
comme le fait sa chevelure
dont les boucles  s’ornent
de la lumière du contre-jour.

Nous nous tenons par la main,
échangeons les matins vécus
de notre  marche
A travers l’enfance.
La traversée des mers,
les vents contraires….
Ces matins  se prolongent jusqu’ici,
comme se prolongent aussi
nos regards portés bien plus loin
que la distance
nous séparant encore  .

RC – oct 2014


A travers la joie – ( RC )

peinture:  auteur  non identifié

                              peinture: auteur non identifié

 


 

D’abord, on se voit…
A travers la joie,

Ce sont des larmes qui coulent,
Les cheveux qui collent
Et la joie, qui  saoûle,
Plus besoin d’alcool…
Ton visage est humide…
Est-ce à cause des rires ?
Tu as comblé le vide,
Délires et désirs.
Comme on se love
Roulés en boule…
Ils ont la vie sauve,
Tout en découle…

Nous allons  noyer
Notre chagrin,
Sans nous apitoyer,
…Avec nos mains
On se voit,
L’un dans l’autre..
( Ces regards où on se noit,
Ce sont les nôtres ).

Nous sommes trop proches
Au plus près,
Les yeux dans les poches,
– Comme si c’était exprès,
On ne se voit plus -,
Nous ne faisons qu’un,
Sans être pourtant perdus…
>  Un transport en commun,

Celui des ailleurs…
Je penserai à demain,
Et ton visage rieur,

Nous nous tiendrons par la main.

RC – sept  2014


Ombres confondues – ( RC )

projections lumières sur volume – Seoul

 

L’ombre de ton visage sur le mien,
Ne laisse pas de trace de nuit blanche
A mesure           qu’il se penche
Par-dessus mon destin.

Sa lueur ,           ne s’est pas éteinte;
Elle est quelque part,
Au-delà de mon regard,
Mais laisse son empreinte….

Qui saurait dire, le parcours de l’imagination ?
Il y a           toute ta présence,
pour franchir les distances
Conditionnant de toi, ma vision …

Nos voies étaient égarées….
Chacune ,      errant sur son chemin,
Depuis que je te tiens     la main,
>       Elles ne sont plus séparées,

A ceux qui doutent des anges,
Nous empruntons leur vol,
Et tu verras….          sur le sol,
Comme nos deux ombres se mélangent .

Après,     plus rien ne nous encombre…
Dans la traversée de l’air,
Les silhouettes sont légères,
Même pas               marquées de sombre…

On ne distingue plus ce qui t’appartient,
Adossés à la lumière qui s’élance…
Où est donc               la différence ?
–                        Ce qui est tien ou mien ?


RC – août 2014


Pardonnez à ceux qui nous ont offessés ( RC )

image dessin de Manara -
————————                                   image  dessin de Manara         – de   » l’art de la fessée »

                    Après la faute,              le confessionnal,

           Pardonner à ceux qui nous ont offensés,

          Quoi de plus normal,

Oui, mais grâce à la fessée…

 

Et pour répondre au blasphème,

         Et laisser faire les menottes,

                   C’est résoudre le problème,

                                  Que tomber la culotte.

 

                    C’est ainsi que nous, réunis,

              Alignons les fesses neuves,

         Juste avant l’épreuve,

Puisque je suis puni.

 

Où que les doigts frappent,

     Ils agacent         ( plus qu’ils ne massent)

           Il se peut même           qu’ils dérapent,

                                             ( où qu’ils passent )

 

          Ce parcours hasardeux,           de ta main,

                                   …D’un nouvel acte,

          Ne laissent pas intact

L’animal instinct.

 

Un mouvement circulaire,

             Tracé dans l’espace,

         Provoque aussi son courant d’air

      Avant qu’il ne laisse chez moi,         une trace..

 

                        Ce n’est pas un effet de manches,

                        Quand l’impact fait « clac »

         Pas question que je flanche,

Quand tu passes à l’attaque

 

Ainsi me voila forcé,

–    D’admettre    que vive couleur,

                      Accompagne la douleur,

                                De méritée fessée…

 

>                                            Pour ceux qui abhorrent,

        Passer de la couleur saumon,         au vermillon,

                              Sur une partie de leur corps,

Un petit conseil, gardez votre pantalon !

 

 

RC – 5 et 8 septembre 2013


Maintes mains ( RC)

maintes mains

Peinture – Picasso,

mainpeinture : Henry Mosler.


Dessin : Régine Chiesa

 

 

Si ces extensions en toucher,

au parcours des surfaces tièdes,

des frissons chair de poule,

sont tiens,

qu’ils capturent,

relâchent et agacent,

ce qui fait homme

je veux que les miens dessinent des reliefs,
en courbe contournent,
bondissent au lisse,
s’enfoncent en fronce,
en en plisse, s’unissent.
Sans doute dans leur hâte ,
fébriles, nos doigts tactiles,
donneront place au galbe des paumes,
d’un plus large parcours,
du poids victorieux des membres oublieux,
la géographie ombreuse,
d’ obscurités juteuses..
palpations, palpitations, et délectations…
Nos mains aussi au plus grand hasard
des chemins empruntés se rencontreront.
Et nous serons en addition.
RC    juillet 2011