Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Articles tagués “chape

Rouille et poussière – ( RC )

Dust filled the air behind Amagansett's Main Street on Friday.

La lumière a ce quelque chose d’épais ;
cette matière laiteuse,
chargée de poussière..
Les rues s’enfoncent dans le lointain,
dans un flou incertain,
ce sont des portes vers le passé,
comme une prison indéfinie,
que les sons même,
ne peuvent pas franchir.

C’est comme le temps trépassé,
aux lignes brisées,
aux cris étouffés,
craignant le grand jour,
sur lequel on ne peut revenir.
Ce sont des sensations diffuses,
avec une alternance
de zones sombres et claires,
( et puis toujours cette poussière )…

C’est ainsi que tes pas se sont effacés,
car elle a tout recouvert
de son drap feutré.
Les pierres sur le chemin
ne sont plus visibles,
et je me heurte à elles à chaque instant
sur le boulevard déserté.
Les lampadaires sont des silhouettes fantômes,
et n’éclairent plus rien.

Si je me regarde,      de même,
avec cette âme silencieuse,
je vois ma peau rêche,
tendue sur les os,
eux-même, friables,
comme si,      d’un métal fatigué,
la rouille progressait inexorablement,
et ne me reconnais pas,
mes yeux envahis de poudre grise…

          Il faudrait un vent violent,
que le soleil déchire soudain
cette chape qui pèse
sur le paysage,
et que mon appel te parvienne.
Tu serais loin ,
mais en te voyant,    au bord de l’horizon,
je resterais dans l’espoir
que tu te retournes,  et reviennes à moi.


RC – nov 2019


Echo circulaire – ( RC )

photo perso - Chanac -  10 novembre 2013

photo perso – Chanac – 10 novembre 2013

Sous les draps de gris
Combattant la pluie,
Qui va,
En semailles passagères

Occuper quelques heures monotones,
De mémoire oublieuse,
Les ondées d’automne
Nourrissent les herbes grasses.

Cette vallée scellée d’une chape sévère,
De sombres tapis de pins,
Fermant le regard,
Aux détours d’un chemin,

Alors que s’échappe,
Du basculement des nuées,
L’or d’un pinceau,
Bondissant sur les sommets.

Il court à la vitesse du vent
Quand l’horizon se rebelle,
Dénudant ses roches,
D’abrupte lumière .

Son écho circulaire vibre.
Il traverse aussi vallons et prés,
Et jette sur la pénombre,
L’échantillon complet des couleurs.

Avant qu’elles ne se perdent,
Epuisées de leur audace,
Dans la courbe descendante
Du jour qui s’efface à regret.

RC – 11 novembre 2013

photo perso - Chanac -  10 novembre 2013

photo perso –   Chanac – 10 novembre 2013    -(garanti sans manipulation  postérieure d’image)