Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Articles tagués “chanson

Les arbres bleus – ( RC )

Résultat de recherche d'images pour "une maison bleue dessin"

Sur terre, il y a des arbres bleus,

Qui se penchent,

Comme les pensées des vieux,

Jouant dans leurs  têtes blanches.

Il y a dans leurs folles branches,

Suffisamment  d’espace ,

Pour que les oiseaux passent,

Se posent  et puis s’élancent.

Sur la colline, il y a une maison

Habitée de bleu,

Assez,    pour y vivre heureux,

Comme dit la chanson.

C’est sous un bol d’azur,

Une bulle  d’air  recyclé,

Qui n’a plus besoin de clé,

Ni de serrures.

Ses portes restent ouvertes,

en signe  de bienvenue    ;

ceux qui naviguent  à vue,

de là-bas, voient la mer verte.

Elle  s’étend si loin,

que les plus gros navires,

partis dans un soupir,

ne sont plus que points…

Ceux qui naviguent à vue ,

ont leurs yeux bus,

jusqu’à la dentelle de leurs cils ,

contournant les îles,

Ils saisissent  dans leurs mains,

des mouettes, les plumes ,

et des  rubans  de brume,

dont ils habilleront  demain…

Et,  au futur  étanche   ,

au balcon des dieux  ,

des anges  gracieux

se cachent en  robes blanches,

Des corbeilles de fruits .

ces champs aux  arbres  bleus,

d’un temps encore frileux,

… où nos rêves  s’essuient.

RC

Par ma bouche, j’embrasse l’atmosphère – ( RC )

image  » paper moon »

L’écrit sort  de l’esprit,
Des replis  du cerveau,
Une subtile alchimie
Au destin fait de mots

Ainsi, ce que donne la voix ,
A travers les  airs
Laisse vibrer l’émoi,
Au delà des vers …

Il faut donner la parole,
A celui qui lit,
Rentrer dans le  rôle,
Du texte,    par le cri

A la fin de cet envoi,
… Je touche,
Et j’écris pour toi,
Par ma bouche …

C’est un baiser léger,
Qui embrasse l’atmosphère …
( J’ai toujours rêvé
De prêcher dans le désert ).

Mais , au fil des heures lentes,
Au long chemin de ma route,
>  Contre  toute  attente,
Si quelqu’un  écoute …

Et si,       avec ce poème
Un jour se croisent  ;
Des mots que je sème ,
Il se pourrait que s’apprivoise ,

Un peu ton oreille,
Pour que les sons,
–    Comme bourdonne l’abeille
écrivent leur chanson .

RC – déc  2014


Tu m’as crû mort – ( RC )

image: Mr  Mrs Macbeth

image: Mr Mrs Macbeth

 

 

Tu m’as cru mort,      car             passe le silence,

S’étire un temps,           qui soulève la poussière,

Et elle, doucement, en suspension,           se dépose sur la mémoire.

 

Mais la  lassitude,         ne vient pas au bout de l’existence,          par un simple assoupissement de la conscience.

J’invente une pluie,                  une vapeur,          une haleine,

des couleurs et une chanson,         que personne n’a jamais vues et entendues, jusqu’à présent  .

 

Elles parlent en mon nom,

Elles forment des signes sur le papier,

Elles n’ont pas besoin que tu regardes …

 

Et d’ailleurs, qu’y verrais tu ?

Il n’y a pas de geste visible,

Et les mouvements de l’âme, se font aussi,

Dans la discrétion.

 

 

RC – avril  2014