Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Articles tagués “bouche

Une barrière invisible – ( RC )

 

IMG_0148.JPG

photo: Mona Kuhn

J’ai regardé la photo   :
elle me faisait face,
l’air songeur ;
j’ai pensé à ce qu’elle regardait
l’instant où son portrait
s’est engouffré dans l’appareil,
comme happé à son insu,

sa bouche entr-ouverte
disant quelque chose
que je n’entendrai jamais,
et le bras tendu en avant,
comme pour me rejoindre.
j’ai aussi tendu le bras vers elle
et touché l’emplacement de ses doigts, :

le papier impeccablement lisse
avec son cadre blanc,
m’a fait comprendre
que j’étais de l’autre côté,
à jamais séparé de sa réalité,
par une barrière redoutable
infranchissable,     car invisible .

RC – janv 2018

 


Par ma bouche, j’embrasse l’atmosphère – ( RC )

image  » paper moon »

L’écrit sort  de l’esprit,
Des replis  du cerveau,
Une subtile alchimie
Au destin fait de mots

Ainsi, ce que donne la voix ,
A travers les  airs
Laisse vibrer l’émoi,
Au delà des vers …

Il faut donner la parole,
A celui qui lit,
Rentrer dans le  rôle,
Du texte,    par le cri

A la fin de cet envoi,
… Je touche,
Et j’écris pour toi,
Par ma bouche …

C’est un baiser léger,
Qui embrasse l’atmosphère …
( J’ai toujours rêvé
De prêcher dans le désert ).

Mais , au fil des heures lentes,
Au long chemin de ma route,
>  Contre  toute  attente,
Si quelqu’un  écoute …

Et si,       avec ce poème
Un jour se croisent  ;
Des mots que je sème ,
Il se pourrait que s’apprivoise ,

Un peu ton oreille,
Pour que les sons,
–    Comme bourdonne l’abeille
écrivent leur chanson .

RC – déc  2014


Se cogner dans le soleil – ( RC )

photo : Li Hui

photo : Li Hui

Si tu te cognes  ,
A ton réveil,
Sur coin de soleil,
Si celui-ci t’éborgne

Il te reste  un creux ,
Laissé dans  l’ombre,
Celui des yeux ,
Dans lequel je sombre  ;

Une bouche ouverte,
A la parole  brève,
Qui mène à sa perte,
Le matin, et ses lèvres.

… Profite du baiser
De la lumière  :
–  Il va falloir oser,
L’affronter,  et se taire.

Il n’est pas  besoin de paroles,
Pour embrasser le jour  …
Les  doigts autour des aréoles,

A faire  danser l’amour.

RC


L’autre réponse à l’énigme du sphinx – (RC )

 

photo Patrick McCoy

photo Patrick McCoy

Ses mots labourés par sa peau,
L’oeil sans pupille, me regarde et pleure,
Ses baisers fiévreux allongés
Sur les lettres d’un autre alphabet,
>     La bouche ouverte reste muette,
–   autre réponse à l’énigme du sphinx  –
Courbes croisées dans une encre ardente
Jaillissant,                    sans mots audibles
Comme des sillons tracés des étoiles,
Et –   jusqu’où aller pour les suivre…

RC – juillet 2014


Masque – ( RC )

masque  Baoulé de     Côte d’Ivoire

La magie du masque,
Ne dit rien que son visage noir,
Le bois creusé, que l’on dirait
Moulé sur un corps,

Un abri, derrière lequel
Il se réfugie,           –
–    … Je suis en compagnie,
D’un esprit.

L’ombre d’une face,
L’épreuve du silence,
Laissant sa trace,
Au-delà des gestes  ;

Ceux de la danse,
Le lien vers un peut-être,
Sévère et magnifique,
De traduction magique

C’est une patine offerte,
Repoussant la lumière,
Happée vers l’intérieur,
Vers des mots d’une autre langue

Et qu’on protège  des regards,
Du commun des humains.
Les lignes de ses formes fondent sa force,
Son action saluée , bénéfique,

Quand le masque  est de sortie,
Chassant en conviction,
Les mauvais esprits,
Les mauvaises récoltes

Viens demain,
Sans lui, en habit de paille,
Remise-le dans l’ombre,
Les yeux fermés

La bouche ouverte,  …
Le masque sacré
Veille même sur la nuit
Et aussi notre destin.

RC – décembre 2013

masque africain- Afrique centrale

masque africain- Afrique centrale


Else Laske-Schüler – écoute — suivi de ma variation « l’origine du monde »

 

 

 

 

ÉCOUTE

 

 

Je vole dans la nuit

Les roses de ta bouche,

Pour qu’aucune femme n’y trouve à boire.

 

Celle que j’embrasse

M’enlève mes frissons,

Que j’ai peints autour de tes membres.

 

Je suis ton bord de chemin.

Celle qui te frôle,

Bascule.

 

Sens-tu ma soif de vivre

Partout

Comme une lisière lointaine ?

 

Else Lasker-Schüler

Traduction de Catherine RÉAULT-CROSNIER     ( Else L S, est une grande poétesse allemande, contemporaine  et amie  de R Maria Rilke )

 

____

L’origine du monde

 

 

Il n’y a pas de contours lointains

Mais, juste, imprimés au matin

Sans les draps, le creux de tes seins

Dans la coupe ouverte de mes mains

 

J’étreins une chaleur tiède, et lisse

L’ambre de ta peau, qui tisse

L’ocre de la carnation

Décorée du picotis des frissons.

 

Je suis au bord de ton chemin,

Celui qui m’emmène au loin,

Empruntant aux anges, leurs ailes

Et le corps offert de mon modèle.

 

Des bois profonds, ta prière

M’en fait quitter la lisière

Pour les torrents qui grondent

….A l’origine du monde

 

RC – 3 octobre 2012

 

(  l’origine du monde         , renvoit,          bien sûr ,  au tableau de Courbet , du même nom)