Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

le dessin blanc – texte 1 – Je ne peux plus rien dire – ( RC )




Il n’y a plus de veines  bleues,
Le sang  s’est échappé: il a figé
Tout autour de mes  cheveux, et sur le sol,
Et sur les brindilles …le tout mêlé..

C’est un tableau qui en principe,
Ne s’encadre pas.
Le rouge virant au brun,
puis au presque noir

Ou si on le fait, on pourra ajouter
La trace de mon corps,
quand il s’est  écroulé,
Souligné  d’un épais  trait blanc .

Il y a juste sa trace en négatif.
On ne pouvait le laisser tel quel,
Ou le punaiser
comme un papillon,

Sur les murs du musée :
On n’a pas encore prévu de dispositif
Assez performant pour le conserver
Sous les lumières des projecteurs .

A l’emplacement  du visage,
Une mauvaise photo d’identité
Pourra  faire l’affaire,
Et pour rappeler le contexte

Ou l’inventer,  –   selon .
Ce sera quelques  feuilles,
de la mousse,
Ou un mégot  écrasé.

Pour faire un peu plus vrai,
On n’oubliera pas quelques indices,
Des photos explicatives
( si possible : des gros plans )

Assortis de flèches,
et entourées de rouge ;
Les rapports de police,
Et ceux de l’autopsie seront fournis.

Le jeu consiste
A deviner l’arme du crime.
On ne l’a pas encore retrouvée.
Peut-être un des visiteurs l’aura-t-il sur lui…

Je suis  désolé ;
Je ne peux pas vous aider.
Ç’aurait été avec plaisir,
Mais vous avez compris…

Je ne peux plus rien dire.


RC- mars  2015

pour rappel, un autre  texte  avec le titre  « le dessin blanc » existe  sur le site, mais  dans un tout autre contexte

Publicités

4 Réponses

  1. en accord avec le contexte de feu et de sang.

    14 novembre 2015 à 20 h 43 min

    • prémonitoire, alors, ça fait quelque temps que je l’ai écrit…

      14 novembre 2015 à 21 h 15 min

  2. bonjour.prémonitoire c’est certain..je n’ai pas de mots..

    18 novembre 2015 à 15 h 13 min

    • C’était un peu inévitable hélas, il y a ( même sans parler d’islamisme radical), beaucoup trop de choses qui font la promotion de toutes sortes de violence… un petit test tu fais un détour dans une boutique de DVD, les trois quarts des films ont rapport avec la violence réelle ou psychologique… comme si c’était un élément déterminant pour notre intérêt… donc on en fait un argument de vente… ensuite certains passent de la fiction à la réalité… comment s’en étonner…?

      13 décembre 2015 à 10 h 38 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s