Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Comme ces coquilles – ( RC )


 

Apaisés ,  polis par la mer
N’ayant          plus la trace,
Même, de la douleur,
Nous serons déposes
Sur le sable,
Nos os éparpillés,
Comme ces coquilles,
Poussées par le ressac,
Léchées      par l’écume,
Ayant perdu aussi le souvenir,
De nos chairs,
Et de nos pensées.

RC  dec  2014

Publicités

3 Réponses

  1. Que dire?
    Comment interpréter tes mots?
    De mon point de vue ce pourrait être un rêve de retourner à la mer.
    Mais pour tant et tant actuellement, l’apaisement, si apaisement il y a est un prix bien trop lourd à payer de leur vie après leur errance, leurs malheurs.
    L’image est lunaire.

    9 septembre 2015 à 8 h 23 min

    • Oh je ne sais pas si il y a grand chose à dire… c’est un fait… si on pense par exemple aux milliers d’anonymes, dont on ne sait strictement rien: je pense aux catacombes… et dont les restes sont lavés de la mémoire…

      9 septembre 2015 à 10 h 24 min

  2. Voilà un texte qui me rencontre, surtout sur les trois premiers vers. L’apaisement essentiel dans une relation houleuse submergée par des vagues successives d’incompréhension et de peur. Alors que dire, simplement, apporterait une juste paix à l’amour…

    2 octobre 2015 à 7 h 11 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s