Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Long est encore le chemin du calvaire – ( RC )


 

,Adriaen Pietersz van de VENNE,          Danse de la mort ,      1630

 

Dans la rue je fixe les morts et me moque des vivants .

J’emprunte un masque, à mon corps défendant,

Et souris , derrière lui ,         pestiféré,

Aux mensonges maintes fois proférés.

Je ne pourrai plus rien faire,

Que creuser loin dans la terre,

Fuir la tourmente et les vents,

Les grains de sable, s’infiltrant entre les dents.

Ceux qui restent – des vivants encore debout

Sont pourtant       collés à la boue ;

Ils ne se savent pas encore condamnés,

Et             par l’air,  emprisonnés.

Plus que quelques minutes avant l’éclatement des cellules,

Déjà, le sang qui me reste,     coagule

C’est un arbre en moi,        qui se fige,

Me transperçant de ses tiges.

Long est encore le chemin du calvaire,

Sous mes pieds grouillent      les vers,

Avides de ma chair        en lambeaux,

Dans le festin d’un tombeau.

Je fais le tour du propriétaire,

Avant de sauter,     les pieds joints,      en enfer

De la bordure du Styx,         on en devine la rive

Et, comme  il se dit :…                     »  qui m’aime me suive  « .

 

RC  – août 2014

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s