Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Rentré dans l’image, comme par effraction – ( RC )


 

photo: extraite de  » Playtime » J Tati

 

Des grands halls  gris

Où rebondit la lumière,

Comme prisonnière,

Sur les murs de granite polis,

Se détachent, en lettres  régulières,

Ignorant la fantaisie,

Le nom de la société.

 

Dans cet espace distant du monde ,

Prélevé  sur le vivant,

– Une greffe  végétale -,

Un duo de plantes vertes,

( les caoutchoucs sont très  « vendeurs » ),

De part et d’autre de l’ascenseur,

–           Symétriques.

 

Les chiffres lumineux

Affichent  des progressions lentes,

Dans les entrailles de l’immeuble.

Les portes en métal brossé

Ne s’ouvrent jamais ici.

 

Les plantes  s’ennuient.

 

A la réception,

L’homme à la casquette,

Semble posé là,

Comme une partie  du décor,

Rectangulaire.

 

Ainsi le tapis de sol,

Sur le dallage de marbre,

Abandonne, faute de mieux,

Ses odeurs synthétiques,

Sous la vidéo, qui alterne

Les vues du parking.

 

Les bâtiments voisins, revêches,

Masquent en grande partie,

Un ciel sans consistance,

Grillagé de lignes  électriques,

Qu’un élément mobile vient perturber,

Un oiseau rentré dans l’image,

Comme par effraction.

 

 

RC – juin 2014

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s