Textes poétiques et d'actualité -nulle part ailleurs !

Les chercheurs d’or (RC)


 

photo extraite du site eco-volontaire.com

C’est une vision de l’enfer
Qui prend pour décor une mer
Qui sentirait forge et vapeurs d’essences
Feux, supplices  et tourments des sens

Ainsi se précipitant sur le “matériel “du bonheur
C’est une marée humaine,      – cette ruée sur l’or
Précipitant dans le gouffre toutes ces mains avides
Pour quelques paillettes, mais de soif, pas de liquide

Et quand l’océan n’aura de souvenirs que            vidé
De  sa vie… il faudra sur sa surface sèche, nous guider
Aux poissons, plaques de sel, le musée des ossements
L’amer des ors et cristaux brillants, comme firmament

C’est  ce qu’il nous restera à voir
De la lumière, passée au noir
Des reliques comme pourboire
Et d’eaux polluées — plus rien à boire

RC   – 17 mars 2012

( cette  ruée  vers l’or, bien connue pour un des moments clefs  de la conquète  de l’amérique, est encore  d’actualité, notamment  dans les pays pauvres, par exemple de l’Afrique  sub-Sahélienne, où des dégâts écologiques, suite aux exploitations minières, par exemple l’utilisation du mercure sont d’autant plus marqués, par la pénurie en eau…  voir  sur le même  sujet, le film “Altiplano”, qui se situe au Pérou, et le bel article  de ballinicreation )

Publicités

4 Réponses

  1. Que dire, ces dames aiment l’or, les diamants, les pierres précieuses …

    10 mai 2012 à 17 h 19 min

    • Peuy-être mais quand on voit comment les gens sont exploités là-bas, et surtout mis en danger par les produits utilisés, ça fait réfléchir… d’ailleurs je viens de recevoir une info à ce sujet, cette fois ci il sagit de cuivre: voir http://crennjulie.wordpress.com/2012/05/08/1198/

      10 mai 2012 à 18 h 04 min

      • Je suis entierement d’accord, je ne suis pas du tout attirée par ce qui brille, le problème c’est que si ils n’avaient pas ce travail comment gagneraient t ils leur vie …

        11 mai 2012 à 7 h 18 min

      • peut-être en valorisant leur terre par l’agriculture, si là encore, ils avaient suffisamment d’eau pour les utiliser, et si d’autre part si des grandes entreprises étrangères ( par exemple Bolloré en France),ne les exploitaient pas honteusement ( par exemple pour la production des bananes)

        11 mai 2012 à 9 h 13 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s